guillemetsL’archer est un modèle pour le sage. 
Quand il a manqué le milieu de la cible, 
il en cherche la cause en lui-même.
guillemets
Confucius

 

Comprendre comment fonctionne le cerveau permet d’en utiliser au mieux les potentialités.
Des expériences scientifiques permettent d’en savoir plus et / ou d’objectiver des constats qui avaient pu être faits.

.

Le cerveau et la visualisation

Des expériences scientifiques ont permis de constater que la visualisation d’une action active les mêmes régions cérébrales que l’exécution de l’action elle-même. Cette donnée est notamment utilisée pour l’entraînement des sportifs de haut niveau. la visualisation d'une nouvelle figure à exécuter aide considérablement à la réaliser.
Quand le mouvement est imaginé, une région cérébrale s’active et crée des circuits neuronaux. Des passerelles entre les neurones s’établissent, via les synapses qui relient les neurones entre eux, créant un chemin qui sera emprunté directement lors du passage à l’action proprement dite.

Ainsi le cerveau ne fait pas la différence entre un évènement vécu et un évènement imaginé, les mêmes zones sont activées ....

Peut-être plus surprenant encore, par l’imagination il est possible de modeler sa musculature. Par un «entraînement»imaginaire obtenir 50% des résultats que l’on atteindrait en faisant l’entraînement en réel.

Cf sur le sujet, dans la rubrique "livres" puis "méditation", l'ouvrage du DR Gérald Epstein paru aux éditions Jouvence : "Visualisations de guérison , le pouvoir de votre imagination au service de votre santé".

 

Le cerveau et la mémoire

Dans le cerveau, toute nouvelle information crée un nouveau chemin appelé trajet neuronal. Il a été constaté qu’il était plus aisé, dès lors que l’on souhaite retenir une information, de créer plusieurs trajets qui permettront de retrouver plus facilement cette information.
En effet le cerveau mémorise mieux des circuits reliant plusieurs éléments entre eux qu’une série d’information sans lien logique. Il est donc plus efficace, pour retrouver une information, de construire, au moment où on l’emmagasine, une petite «histoire» faite d’images et de mots  Les procédés mnémotechniques d’associations d’idées aident à développer considérablement les potentialités de la mémoire.

Le cerveau et l’intuition

Il y a dans le cerveau une région qui analyse les évènements que nous vivons et en compare les éléments avec les événements de même type que nous avons déjà vécus. Quand les indices de la situation présente analysée, corroborent des indices identiques dans des situations déjà vécues, des signaux nous sont envoyés. Ceux-ci sous forme de ressenti, d'impression  poussent soudainement à agir.
C’est comme un signal d’alarme qui déclenche une réaction spontanée, qui n’a donc pas été consciemment décidée. On appelle cela l’intuition ou la prémonition.

Quand la science explique le "comment "....

il est toujours intéressant de se poser
la question de l’origine de ce comment,

puis du "pourquoi" et du  "jusqu’où cela nous mène-t-il ?"

 

Source : sciences et avenir : les mystères du cerveau, documentaire de Mark Hedgecoe